• Bonjour Julien, présentez-vous ?

Bonjour, je m’appelle Julien Taillez, j’ai 43 ans, je suis Directeur Général de la société Mega Fortris France SAS depuis 2013, filiale de Mega Fortris Group, nous sommes fabricant de scellés de sécurité.

  • Qu’est-ce qui vous a fait venir à la CPME NORD ? 

J’ai rejoint la CPME Nord en raison de son engagement fort en faveur des petites et moyennes entreprises de la région. La CPME offre une plateforme où les entrepreneurs locaux peuvent se rassembler, partager leurs expériences et collaborer pour relever les défis communs. La réputation de la CPME Nord pour son plaidoyer efficace en faveur des intérêts des PME a été un facteur déterminant pour moi.

  • Pourquoi avoir adhéré à la CPME NORD ? 

J’ai décidé d’adhérer à la CPME Nord car je crois fermement en la force du collectif. En tant que chef d’entreprise, il est crucial d’avoir une voix unifiée pour influencer les décisions politiques et économiques qui ont un impact sur notre activité. La CPME offre un réseau solide, des ressources et des opportunités de développement professionnel, ce qui a renforcé ma conviction que c’était le bon choix pour faire progresser mon entreprise dans la région.

  • Quel est votre parcours depuis le mois de septembre ?

Depuis le mois de septembre dernier j’ai intégré l’Institut d’Administration des Entreprise (IAE) au sein de l’université de Lille en formation continue.

  • Pourquoi avoir décidé de reprendre vos études ? Quand avez-vous pensé à cette possibilité ?

J’ai repris mes études afin de renforcer et amplifier mes connaissances et ceux pour être capable de mettre celles-ci à profit aux bons moments, c’est pour moi la définition exacte d’un dirigeant compétent.

J’ai pensé à cette possibilité depuis quelques années et j’ai décidé de me lancer en 2023 car il me semblait que c’était le bon moment.

  • Comment votre entourage a t-il réagit ?

En tant que dirigeant de la filiale France de Mega Fortris Group dont le siège est en Malaisie ; J’ai annoncé ma reprise d’études lors d’une réunion de mon comité de direction à Kuala Lumpur. Y étaient présent, mon PDG, ma directrice générale, le directeur de notre production ainsi que la directrice comptable. Ils ont tous salué mon courage, m’ont félicité et encouragé. Il en va de même au sein de mon foyer.

  • Quel est le nom de votre master et votre cursus de formation ?

Il s’agit du Master 2 Management et administration des entreprises parcours Management et développement des entreprises (plaquette formation dans le lien), le responsable de ce parcours de formation est Monsieur Pascal Philippart. Mon cursus de formation est issu d’un CAP, BEP puis d’un Bac Pro technico-commercial spécialité électrotechnique réalisé en alternance au sein d’EDF-GDF. Afin de pouvoir intégrer l’université, j’ai réalisé un parcours de Validation des Acquis Professionnels et Personnels, dit une « V.A.P.P. » en faisant valoir mes connaissances.

  • Est-ce une formation gratuite ?

Le coût de cette formation s’élève à environ 8.000€, ce coût peut-être pris en charge en mobilisant par exemple son OPCO. Elle représente 500 heures de cours en présentiel, des projets seul et en en groupe à préparer pour présentation et la rédaction pour soutenance d’un mémoire de fin d’études accompagné d’un tuteur universitaire.

  • Êtes-vous le seul chef d’entreprise dans votre parcours ?

Dans ma promotion oui je suis le seul dirigeant, les autres sont soit des salariés du privé, du public ou en reconversion professionnelle.

  • Quelles matières avez-vous déjà mis en application dans votre entreprise ?

Les matières que j’ai déjà mis en application sont la comptabilité, le droit des affaires et le droit du social notamment du travail.

  • Pensez-vous que cela a réellement changé votre perception de chef d’entreprise d’avoir repris un parcours scolaire ?

Oui tout à fait, cela me permet une réelle mise à niveau, je me sens plus à l’aise avec certaines démarches administratives et je sais davantage vers quel interlocuteur m’orienter en cas de besoin, notamment vers un juriste par exemple.

  • Cela ne prend pas trop de temps et n’a pas d’incidence sur votre entreprise ?

Cela n’a aucune incidence sur mon entreprise car je gère mon temps convenablement, cela étant dit, je travaille pour mes projets et le mémoire de fin d’étude pendant mon temps libre notamment les weekends, il s’agit bien entendu d’un investissement personnel. Et en effet, les cours ont lieu le jeudi soir, le vendredi toute la journée et le samedi matin ce qui me laisse assez de temps pour assurer la gestion et la surveillance de mon entreprise.

  • Comment arrivez-vous à gérer les trois casquettes : chef d’entreprise, étudiant, et papa ?

La gestion simultanée des responsabilités de chef d’entreprise, étudiant et père est certainement un défi, mais je trouve que ma capacité à rester organisé et à établir des priorités est essentielle. Je suis très méticuleux dans la planification de mes journées et de ma semaine, en identifiant les tâches prioritaires et en définissant des plages horaires spécifiques pour chaque rôle.

En tant que chef d’entreprise, je m’assure de déléguer efficacement les tâches, ce qui me permet de concentrer mon énergie sur les décisions stratégiques et les aspects cruciaux de l’entreprise. En tant qu’étudiant, je suis rigoureux dans ma gestion du temps d’étude, en exploitant chaque moment disponible pour rester à jour dans mes cours et travaux. Enfin, en tant que père, je m’efforce d’être présent pour ma famille pendant les moments clés, en établissant des liens de qualité et en participant activement aux activités familiales.

Bien sûr, il y a des jours où l’équilibre peut être plus difficile à maintenir, mais je suis constamment en train d’évaluer et d’ajuster ma routine pour m’assurer que chaque domaine de ma vie reçoit l’attention nécessaire. L’importance de ces trois rôles me motive à trouver des solutions créatives et à rester résilient face aux défis, car je suis convaincu que l’équilibre entre vie professionnelle, études et vie familiale est essentiel pour atteindre le succès global.

  • Vous disiez que cette formation était accessible également pour les personnes au chômage ?

Oui, il y’a dans ma promotion des personnes dans cette situation, elles bénéficient d’aides afin de pouvoir s’inscrire tout frais prit en charge.

  • Est-ce que je pourrais être accompagné en tant que chef d’entreprise si je décidais de reprendre mes études ?

Oui tout à fait, je conseillerai dans un premier de temps à chacun souhaitant être accompagné de se rapprocher du service « Mon conseil en évolution professionnelle » afin de faire un bilan de sa situation.

  • Qu’est-ce que la CPME NORD vous apporte au quotidien ? 

La CPME Nord apporte une valeur quotidienne inestimable à mon entreprise. Elle nous tient informés des dernières évolutions législatives et réglementaires qui pourraient affecter notre secteur. De plus, les sessions de networking et les événements organisés par la CPME nous offrent des occasions régulières de rencontrer d’autres chefs d’entreprise locaux, favorisant ainsi les partenariats et les collaborations. En outre, les services de conseil et d’assistance de la CPME sont des outils pratiques qui nous aident à naviguer dans le paysage complexe des affaires, renforçant ainsi notre compétitivité sur le marché.

  • Quelle est votre volonté, votre message à passer aujourd’hui ?

Ne craignons pas d’avancer, il est important de s’écouter de se faire confiance, d’aller vers ce qui nous attire sans écouter « les bruits » autour de nous.

  • Quelles sont vos coordonnées si l’un de nos adhérents veux-vous joindre ?

Vous pouvez me contacter via ma page LinkedIn !